Jeunes entrepreneurs à découvrir

Par Carolina Covarelli
Le 11 janvier 2022
Rubrique(s) : Communication > Evénements > Mode

48 heures pour travailler sa marque et son image: ceci était le but du premier hackathon organisé par Sport dans la Ville pour permettre à ses jeunes entrepreneurs de booster leur entreprise grâce aux outils de communication.

Le projet

Promouvoir les jeunes entrepreneurs est le but qui s’est donné Entrepreneurs dans la Ville. Créé en 2007 par le partenariat entre  Sport dans la Ville et EM Lyon Business School. Entrepreneur dans la Ville est un programme d’incubation gratuit qui accompagne des jeunes entre 20 et 35 ans dans plusieurs villes de France à devenir des entrepreneurs.

logos sport dans la ville

logos em Lyon business

Hackathon communication digitale et stratégie de communication

Pour Lille c’était la première édition d’un hackathon qui visait à focaliser sur la stratégie de communication globale des jeunes entrepreneurs. Pendant 48h, plusieurs domaines de l’identité de marque et de la communication ont été abordés: plateforme de marque, stratégie de com à 360°, marketing, identité visuelle, social média, brand content, personal branding. Parmi les intervenants il y a eu des témoignages inspirants et des conférences de spécialistes du secteur. Séances photos et vidéos étaient aussi organisées pour bien s’appuyer sur l’importance de l’image.

Credit Vidéo et photo: ©Naïm Khelkhal

Organisateurs, partenaires et experts

Naima Mansour Cherigui, Nahïm KhelkhalColine Gravez sont à la fois les organisateurs et les accompagnateurs au quotidien des jeunes porteurs de projets. En partenariat avec Place de la Communication, G’Impacte et B’twin Village, où a eu lieu l’hackathon, les jeunes entrepreneurs étaient coachés pendant les deux jours par une quinzaine d’experts dans la communication digitale, l’image de marque, la charte graphique et la stratégie de communication.

Les jeunes entrepreneurs

La promotion des entrepreneurs est constituée de 17 jeunes qui ont créé leur projet dans le domaine de la mode, la cuisine, le digitale et le service à la personne. Cicico a participé, en tant que coach, à conseiller quatre entrepreneurs qui se lancent dans le domaine de la mode. Le but étant de travailler sur la stratégie de communication globale et l’image de leur marque.

hackathon jeunes entrepreneurs

Manon Vandrisse, Chloé Salanon, Katia Ghelboun, Joel Soglo, Carolina Covarelli, Madeleine Fauchille

Des marques qui cherchent à se différencier dans un marché si vaste, comme celui de la mode. Une envie d’innovation, de nouveauté dans la couture, la prise en compte de critères de  développement durable avec une mode tournée vers le recycling et le upcycling. Découvrons ensemble: Dooma, Maison KA, La Casa Vintage et Dogether.

Certains entrepreneurs apportent un nouvel élan car leurs marques proposent des produits plus responsables, le respect pour les traditions et l’artisanat. D’autres opèrent dans la mode circulaire pour donner une nouvelle vie à des produits « vintage ».

DOOMA

Manon Vandrisse est la créatrice de Dooma. Styliste de formation chez Esmod, avec des expériences chez La Redoute, Camaïeu et Verbaudet, Manon est une fille très déterminée et avec les idées très claires.

fondatrice Dooma

Manon Vandrisse, créatrice de Dooma.

dooma sport

Dooma (qui veut dire « fierté » en polonais) est une marque des vêtements sportifs pour homme et femme. Mais il ne s’agit pas d’une marque comme les autres…Car Manon Vandrisse veut véhiculer plusieurs messages avec Dooma: rendre l’habillement sportif plus élégant, responsable et en même temps « thérapeutique ». En effet la jeune créatrice souhaite amener une touche de mode dans la pratique sportive en faisant attention aux coupes, au confort et à la qualité des matières choisies, qui sont toutes éco-responsables. Le tout pour se sentir fier et mieux dans son corps en portant ces pièces.

MAISON K

Katia Ghelboun Azi est le deuxième entrepreneur que j’ai conseillé lors de l’hackathon. Katia est une jeune femme solaire: d’origine berbère, elle a grandi en France. L’amour pour ces deux cultures, associé à une grande passion pour la couture, ont donné naissance à  Maison K.

fondatrice maison k

Katia Ghelboun, créatrice de Maison K

Maison K

Le rêve de Katia, qui a aussi une formation de styliste modéliste, est de donner vie à la première marque de prêt-à-porter haut de gamme éthique d’inspiration berbère. Son idée est d’associer la modernité et l’élégance épurée des grandes marques françaises (Dior, Givenchy, Chanel, YSL, Balmain, etc)  au savoir-faire de l’artisanat algérien berbère (pelage, broderie, tissus nobles). Pour mettre en valeur ainsi la beauté de la femme, mais pas que! Car la cible de Maison Ka est non seulement une femme élégante, mais aussi une femme engagée qui veut contribuer à la transmission des valeurs de l’ethnie berbère. Ses pièces seront donc en séries limitées et uniques.

DOGETHER

Madeleine Fauchille est une jeune fille pétillante, très douée pour la couture. Elle crée des vêtements pour sa garde-robe en customisant des habits d’occasion. Ses amis apprécient ses pièces : c’est ainsi que son idée naît. Elle décide de partager son savoir faire et de contribuer avec son activité à contraire la « fast fashion » et tous les dégâts humains et environnementaux qu’elle provoque. Elle souhaite « accompagner le consommateur à changer le mode de consommation » : le tout avec une approche positive, sans culpabiliser.

cicico dogether

Madeleine Fauchille, fondatrice de Dogether (credit photo Samuel Pruvost)

C’est pourquoi qu’elle décide de commencer l’aventure de « Dogether ». Dogether offre à ses clients : un atelier de customisation et réparation de vêtements et un espace de création. Le but étant de créer une communauté sensible à l’économie circulaire et à l’écologie, qui veut participer activement à construire un monde plus respectable, tout en s’amusant. Les ateliers en effet se veulent ludiques et l’ambiance est toujours très positive. On vient pour apprendre à coudre, mais aussi pour partager ses connaissances liées à la broderie, la peinture sur tissus ou toute autre technique pour rendre chaque pièce unique.

jeunes createurs Dogether logo

Si vous êtes créatif, aimant des pièces uniques, attaché à votre vieil habit, Dogether est pour vous.

LA CASA VINTAGE

Joel Soglo adore la fripe depuis son plus jeune âge: il n’a pas les moyens pour s’acheter des vêtements comme il aime. C’est comme ça qu’il commence à chiner des pièces uniques et à créer son propre style. Ses proches apprécient beaucoup ses pièces et commencent à lui en demander. Il décide donc d’en faire son métier.

Brief presentation

Joel Soglo présente « La Casa Vintage »

Aujourd’hui il y a une tendance de fond et un vrai engouement envers le vintage. La société a beaucoup évolué et les nouvelles générations de consommateurs sont plus sensibles au recyclage et à l’économie circulaire. Un vrai atout pour le projet entrepreneurial de Joel : non seulement il gagne le concours roubaisien « Du bruit pour la ville » mais en plus il ouvre un point de vente. Sa boutique, La casa vintage ouvre ainsi ses portes sur l’avenue Jean Lebas à Roubaix en février 2020. Allez-y faire un tour pour découvrir l’univers éclectique de Joel.

La casa vintage logo createurLes autres projets

ALIMENTATION:

Autres jeunes entrepreneurs ont participé à l’hackathon. Certains ont développé des projets autour du digital et de l’alimentation:

  • La coréenne Seunghee Choe avec Panpare, une plateforme qui propose des produits artisanaux français au marché coréen.
  • Maryam Aouragh, qui souhaite se lancer dans la restauration rapide avec Mon Yam.
  • Yousra Kouakoua, qui avec « Le Saviez-food? » veut créer une application de mise en relation de producteurs/consommateurs pour lutter contre le gaspillage de légumes.
  • Les sœurs Jessica et Coralie Le Clech proposent une sélection de boissons à base des plantes en vente sur leur site e-commerce: « Sorae ».

MODE:

D’autre entrepreneurs se lancent aussi dans la mode:

  • Selma Farahy avec la création d’une collection de prêt-à-porter à destination de femmes musulmanes, « Selina » en vente en ligne.
  • Sophia Hacherez, qui propose, avec « Haia » une offre de lingerie qui exalte la beauté de chaque femme.

BEAUTE:

D’autres dans la beauté:

  • Karina Bordenet, « Mémé dans le Jacuzzi » offre une ligne de cosmétiques artisanaux solides.
  • Charlotte Dubus, qui voudrait développer une activité de conseil en beauté.

jeunes entrepreneurs

AIDE:

D’autres encore dans le service à la personne:

  • Françoise Mendy, « Extra Typique » souhaite créer un dispositif numérique pour simplifier et améliorer l’insertion professionnelle des adultes atteints d’autisme.
  • Chloé Salanon, « Hava » propose des formations basées sur la danse et le mouvement.  Pour permettre aux salariés de renforcer la conscience de soi et accroître ainsi leur bien être .
  • Oussam Bouaoud, très à l’aise dans le digital, a développé une app « Virtuacard » qui remplace les cartes de visite.

AGENCE DIGITALE:

Il y a aussi des entrepreneurs qui lancent leur agence digitale. C’est le cas de:

  • Céline Worm, qui souhaite accompagner les entreprises à la digitalisation.
  • Dylan Mandiau, avec son agence Web et communication, veut s’adresser aux artisans et professions libérales de proximité.

logos worm digital

La promotion 2021 est prometteuse; d’autres suivront avec des beaux projets et des jeunes entrepreneurs créatifs et motivés. Si vous aussi avez besoin d’accompagnement et de coaching pour votre stratégie et image de marque, contactez-moi! Je serais ravie d’échanger avec vous pour des potentielles collaborations.

 

À PROPOS

Envie de faire briller l’image de votre marque, la rendre unique et la faire aimer par votre clientèle cible? Faites appel à Cicico, Carolina Covarelli Consulting, une consultante communication freelance expérimentée pour des prestations de qualité.

En savoir plus

Share This