Decathlon, Michel Leclercq et la recherche du sens

Par Carolina Covarelli
Le 7 mai 2020

Apprendre à prendre de la hauteur pour insuffler du changement: l’histoire de Michel Leclercq, fondateur de Decathlon et homme très inspirant.

Le 20 juin 2019 l’Iéseg, a organisé la journée d’Université d’été, au siège parisien de la Défense: l’occasion de rencontrer des hommes et des femmes qui nous inspirent et de prendre du recul de notre quotidien. Le titre de la session portait bien son nom « Inspire ». Malgré une météo qui rassemblait plus à l’automne qu’à l’été ce fut une très belle journée, riche en rencontres.

Plénière d’ouverture par Michel Leclercq.

Pour comprendre Michel Leclercq, il faut d’abord découvrir ses origines et son histoire, car monsieur Leclercq, né en 1939 à Tourcoing, appartient de par sa mère Jeanne, à la famille Mulliez. Son grand-père, son oncle, son cousin (Gerard Mulliez, fondateur du groupe Auchan) sont tous des entrepreneurs: fondateurs des sociétés à succès depuis les années ’20 (Filature), puis dans les années ’60-’70 et ’80-’90 (grande distribution). Un succès qui perdure jusqu’à nos jours partout dans le monde.

ouverture-universite-ete-michel-leclercq-decathlon

La famille Mulliez

Le Nord est la terre d’une grande famille, la famille Mulliez. Quand on parle de AFM (Association Familiale Mulliez), on parle d’une réussite évaluée à 38 milliards d’euros, qui inclut dans son règne des enseignes de grande surface (AuchanBoulanger), de la restauration (FlunchLes 3 Brasseurs), du textile (HappychicLa RedouteKiabi, etc.), de l’automobile (MidasNorauto), du bricolage (Leroy MerlinKiloutou, etc) du sport (Decathlon), etc.

societes association famille mulliez

Les Hauts-de-France

Le Nord, et plus particulièrement Roubaix et Tourcoing, sont des villes historiquement très liées au textile. La production textile était au coeur de la richesse et de l’économie de la région jusqu’à quand la délocalisation en Asie a fait perdre les compétences artisanales. Mais la région a continué à être fortement attachée au textile en développant les centrales d’achat du prêt-à-porter et la vente par catalogue. C’est dans ce contexte territorial et familial que l’histoire de Michel Leclercq prend tout son sens.

A la recherche du sens

En ouverture plénière Michel Leclercq nous parle d’abord de son parcours car, selon ses propres mots, toute sa carrière et sa vie ont été très marquées par la forte relation et estime pour sa mère Jeanne; et par la quête de « donner du sens » à toutes ses actions. Le sens étant pour lui toujours lié au bien-être des autres. Même les échecs lui ont permis de rebondir, de faire différemment et de le faire mieux.

Naissance de Decathlon

J’ai la chance d’être assise juste en face de Michel Leclercq et sa vivacité et sympathie sont contagieuses, surtout quand il nous raconte les anecdotes de la famille Mulliez. Parmi ces anecdotes celle de son cousin Gerard: son cousin l’avait engagé comme responsable boucher chez Auchan, mais aussitôt il l’a aussi viré! Alors Michel décide, pour ne pas rentrer en concurrence directe avec son cousin (fondateur des supermarchés alimentaires Auchan), d’ouvrir un magasin de grand surface d’articles de sport en libre-service. C’est à l’été 1976 que naît Decathlon (dix étant le nombre de sports dont les articles étaient commercialisés en magasins) avec l’envie de fournir aux sportifs de tous niveaux la possibilité de trouver un équipement à des prix avantageux.

Les valeurs de Michel Leclercq

Ses valeurs ont toujours été fondées sur la recherche du sens dans tout ce qu’il a entrepris, selon ses propres mots:

1- LE SENS :

  • Donner du sens veut dire « être utile aux autres : si nos collaborateurs sont heureux, les utilisateurs le seront aussi »;
  • « Oublier le sens pour ne penser qu’à l’argent fait que les boîtes coulent »;
  • « Le chemin est le but : chaque jour est une ligne de départ »;
  • « Le goût de l’innovation vient du sens, du pourquoi : la créativité et l’innovation naissent dans la liberté »;
  • « Le sens ne se donne pas, il se découvre ».

2- LE CLIENT :

  • Il faut être « user centric » et pas « customer centric »;
  • « Les clients s’écoutent, les utilisateurs s’observent »;
  • « Les trois bonheurs chez Decathlon sont : les collaborateurs, les utilisateurs, les clients ».

3- LES COLLABORATEURS :

« Les collaborateurs sont choisis pour leur générosité et responsabilité ».

« Plus de gens plus heureux »

Pour témoigner de son expérience d’entrepreneur et partager sa philosophie de vie avec d’autres entrepreneurs, il fonde l’association « Plus de gens plus heureux« .

Michel Leclercq continue à nous surprendre avec son énergie, son enthousiasme et l’envie de partager sa philosophie avec les futures générations d’entrepreneurs.

À PROPOS

Faire appel à Cicico, Carolina Covarelli Consulting, c’est faire appel à une consultante communication en freelance expérimentée pour des prestations de qualité et de la performance avec plus de souplesse et moins de coûts.

En savoir plus

Share This